mardi, novembre 30, 2010

Christian Buono au Centre Culturel Algérien de Paris : une rencontre hommage

À celles et ceux qui suivent mon blog depuis Paris, je vous invite à venir écouter un ami cher, très cher,  ce jeudi 2 décembre, à 18 heures trente, au Centre Culturel Algérien (1). Une soirée d’hommage à Christian Buono,  le poète pédagogique.

La rencontre verra la participation de plusieurs intervenants dont la fille de Christian BUONO. Geneviève, elle-même écrivaine, poétesse, femme de théâtre et mathématicienne,  fera une lecture de pages choisies du livre L'Olivier de makouda de son père, Christian Buono, et des témoignages d'anciens élèves, d'anciens collègues et d'anciens co-détenus.

La rencontre se déroulera en présence de Josette AUDIN, veuve de Maurice AUDIN et de Henri Alleg.
Christian Buono a dirigé en tant que directeur, l'École Tarik Ibn Zyad de la Cité La Montagne, dans la banlieue d'Alger. Sous son impulsion, cette cité populaire où j'ai passé mon enfance et mon adolescence, a connu un développement social et culturel peut-être jamais vu ailleurs en Algérie. C'était lui à l'origine du volontariat « opération propreté » dans la Cité, le cinéma populaire, le  cross-country chaque dimanche. Directeur d'école mais aussi enseignant, il a insufflé le goût du savoir aux jeunes enfants du quartier. Effectivement, Christian BUONO est un « de ces hommes dont l'histoire se confond avec la grande, l'Histoire (2).

Même aujourd'hui, avec mon aventure canadienne, Christian n'a jamais cessé de me prodiguer des conseils de courage et de lutte. Il était attristé quand je lui parlais de l'époque du terrorisme en Algérie dans les années quatre vingt dix. Mais, il gardait espoir. C'est un battant hors du commun. N'oublions pas cependant que derrière l'homme, il y a aussi la femme. Charlie, sa complice, son épouse a été de tous les combats.

J'ose dire ici, au nom de tous les anciens de la Cité La Montagne, merci !

Christian, tu es toujours un ami, un camarade, un grand frère.

Combien j'aurais voulu être présent à ta conférence, Christian. Une question de calendrier. Ce n'est que partie remise. Nous nous reverrons, mon frère.

À l'année prochaine.

 
 
(1) Centre Culturel Algérien 171, Avenue de la croix Nivert, métro Boucicaut).
(2)  Rencontre en hommage à Christian Buono par Claude CHEVALLIER

1 commentaire:

  1. Anonyme8:14 a.m.

    Repose en paix, Ami, re-père...Ce sont des êtres tels que vous qui font marcher l'Histoire...ADIEU, MONSIEUR

    RépondreEffacer